Misez sur le "stop au grignotage" et soyez au Top de vos capacités cognitives !

Et si l'alimentation pleine conscience se jouait dans l'assiette ? Vous sentez vous à plat encore et encore, matin ou soir ? Une des causes est le non stop alimentaire, le grignotage, qui affecte notre vitalité. Le grignotage est une méga nuisance de la vie moderne.

Il faut commencer par savoir que nourrir toutes nos faims est le chemin vers le manger moins. Notre faim peut être émotionnelle, ou faim de gras ou de sucrés. Cultiver la pleine conscience dans nos comportements et nos actions au quotidien, aide à faire de meilleurs choix et éviter les pulsions alimentaires.

Quelle est la bonne pratique qui donne de bons résultats sur le long terme ?  celle prouvée car pratiquée par des millions d’adeptes pour une vie loin de la prise de poids, de l’obésité et des troubles dépressifs : pas de grignotage entre les repas, juste de l’eau à boire.

L’optimisation de la digestion passe par le laisser faire du processus enclenché dans le tube digestif. Une fois lancé, il faut une pause de 4h à 5h entre les prises de repas.

L’alimentation joue un rôle de modulateur de l’envie de grignotage : un repas doit être de 20 mn minimum et avec de réels aliments non industriels.

-          un petit déjeuner gras (beurre, huile d’olive, œuf à la coque ou mollet ou dur), pain au levain naturel ou au sarrasin/ châtaigne/ avoine, des fruits secs . Un repas sans sucre ajouté ! pour préserver votre sérotonine produite la veille et ainsi bloquer votre réserve de tryptophane (précurseur de sérotonine) pour votre cerveau ! Le tryptophane stimule la sérotonine (satiété, joie de vivre) qui stimule la mélatonine (l’hormone du sommeil) laquelle stimule la leptine (modulation du poids). Vous voyez donc le scénario qui se déroule tous les jours de la vie.

En plus favoriser une alimentation riche en tyrosine le matin : fromage de chèvre ou brebis, œufs, graines de courges ou de sésame,  amandes

--> à un repas riche en protéine augmente la vigilance, riche en gras vous donne de l’énergie pour la journée !

--> à réserver les viennoiseries et mets sucrés durant la plage horaire 13h- 19h

-          En fin d’après-midi vers 17h : prenez une collation à base de fruits frais ou secs, seuls ou avec des fruits secs (amandes/cajou/noix)

-          Un diner léger sans sucre ajouté avec des aliments à Indice Glycémique bas (riz complet ou semi-complet, quinoa ou légumineuses type lentilles, pois chiches) et des protéines (poisson).  Les légumineuses servies froides sont plus digestes (ex : hommus). Augmenter les apports en tryptophane le soir (ex produits laitiers de brebis, avocat, chou-fleur, dinde, pintade, canard, crème de sésame tahin, œufs, safran). Un repas riche en aliments avec IG bas augmente la durée du sommeil.

La source des grignotages serait-elle des carences nutritionnelles? Ou un déséquilibre entre nos quatre neuromédiateurs clés (Sérotonine, GABA, Dopamine, Acétylcholine) ?

Si vous souhaitez avoir un coaching personnalisé pour renforcer votre terrain et faire un test neurotransmetteur dominant et carences, contactez-moi.