Misez sur la dynamisation cerveau pour être au top!

Comment booster son niveau d’énergie ? Booster son focus sur ses priorités ? Et, gagner quelques heures dans votre journée déjà bien remplie! 

Nous créons nos habitudes de vie très jeune et ensuite nos habitudes créent ce que nous devenons avec des maux quotidiens comme la fatigue corporelle, la fatigue mentale, la fatigue dans nos prises de décisions, l’épuisement etc. 

SEPT PILIERS POUR VOUS AIDER A MUSCLER ET OPTIMISER LE CERVEAU : 

1)   Ayez un rituel du lever: 

o   dès le réveil se brosser les dents (méthode ayurvéda) mais avec la main opposée à celle habituelle, 

o   faire un stretching pendant 5 à 8 minutes, 

o   faire son lit minutieusement et de manière parfaite ce qui va nous aider à rechercher l’excellence dans la journée, 

o   se doucher avec une eau fraiche ou froide < 20°C pour ménager le système nerveux (état Téta), 

o   faire sa « To do list » journalière

o   pratiquer 10 à 15 minutes la méditation (ondes Alpha) qui vous aidera à éloigner les pensées négatives. Méfiez vous des multi-tâches du matin (1)

2)   Diète cerveau qui procure des substances psychostimulantes:

o  Privilégiez les onze aliments/familles d’aliments suivants : avocat, brocoli, myrtilles ou cassis, œufs, petits poissons gras sardines, anchois, maquereaux (saumon occasionnellement), huile de coco vierge non hydrogénée non désodorisée, curcuma, chocolat noir >70%, pollen ou miel de châtaigner bio, noix de Grenoble, algues ou cresson ou pourpier ou mâche ou roquette

o  Buvez de l’eau régulièrement dans la journée car notre cerveau est à 30% d’eau et 60% de gras. Le matin avant le petit déjeuner boire un grand verre d’eau filtrée ou de source. Les boissons recommandées sont le maté, le rooibos, le maca, et les tisanes ou infusions dynamisantes. Préparer une boisson « booster » selon vos goûts. Trois recettes de tisanes sont en fin de ce billet

3)   Une activité physique régulière raisonnée et raisonnable (les 3R) de préférence le matin entre 7h et 9h et avant 19h. Elle diminue la tension artérielle, oxygène le cerveau, module l’humeur, améliore le sommeil et est bénéfique pour la flore intestinale (2). Adopter des exercices de stimulation de la mémoire en apprenant à faire toujours des associations mentales (3)

4)   Des compléments alimentaires pour soutenir l’activité cognitive dont 10 principales: la spiruline, l’Eau de Quinton, l’eau de coco, les oméga 3 et surtout la DHA, les complexes vitamines du groupe B, les probiotiques, les baies rouges, les macérâts en gemmothérapie, les huiles essentielles de romarin, camomille romaine (camomille noble), bio et chémotypées.

5)   La vigilance s’impose sur notre exposition journalière excessive aux diverses ondes électromagnétiques par une hyper-connectivité nonstop. Se mettre des barrières au temps maximum d’exposition journalière : l’heure d’ouverture de la connexion réseau et l’heure de déconnexion. Mettre en mode avion votre téléphone si vous utilisez la fonction réveil matin. Autrement le téléphone devrait être placé hors de la chambre à coucher. Les WIFI (ondes micro-ondes) et les émissions basse fréquence perturbent l’activité électrique du cerveau (au niveau des ondes Alpha du rythme cérébral), du système immunitaire et endocrinien (mélatonine et sommeil, acétylcholine, mémoire et apprentissage). L’exposition aux rayonnements des antennes 3G/4G pourrait créer des réactions chez certaines personnes selon l’électrosensibibilité de chacun et chacune (4)

6)   Le sommeil car une bonne nuit de sommeil c’est tous les jours et pas seulement une fois par semaine. Elle est un gage incontournable pour le bonheur et la santé

7)   Cuisiner cru ou cuisson douce, le tout selon la fameuse diète Méditerranéenne. Dans le cas de la prise de compléments alimentaires c’est à des doses physiologiques pour avoir des bénéfices consistants. 

Si vous souhaitez un coaching personnalisé pour renforcer votre performance cerveau, votre terrain et retrouver votre vitalité, contactez-moi.

Verbatim, Livres et Liens

(1) Stephen Covey : “We can’t compute too many things at once. The power of doing one thing is that you avoid overwhelm… The moment we introduce too many choices we end up with decision fatigue… The main thing is to keep the main thing the main thing”

(2) Le charme discret de l’intestin, Dr Giulia Enders, chercheur gastroenterologue

(3a) Programme Gym Cerveau ou livre, Dr Monique Le PoncinNeurobiologiste et chercheur

(3b) Brain Gym, méthode de stimulation cérébrale par des exercices destinés aux différentes fonctions et zones du cerveauwww.bio-sante.fr/didier-penissard/brain-gym.html

 (4) le Syndrome des Micro-ondes : dossier scientifique et les études récentes : 

En 2017, en Californie Dr Heuser a démontré que l’hyper-connectivité signifie qu’un nombre anormal de secteurs du cerveau sont activés en même temps liés aux champs électromagnétiques. Le test a décelé entre autres, une réduction de la circulation sanguine dans certaines parties du cerveau. L’hyper électro-sensibilité a aussi été révélée en 2015 avec une étude par Dr Dominique Belpomme, oncologue.

https://www.robindestoits.org/Le-Syndrome-des-Micro-ondes-dossier-scientifique_a228.html

Plus de références 2014 et 2015 sur les effets CEM ici :https://www.bio-infos-sante.fr/ondes-electromagnetiques-effets-biologiques-averes/

Étude TNO (organisation néerlandaise pour la recherche scientifique appliquée) « effets des champs de radiofréquences du système de téléphonie mobile sur le bien-être et sur des fonctions cognitives de sujets humains électrosensibles ou non ».

Reviews on Environmental Health (2017). Functional brain MRI in patients complaining of electrohypersensitivity after long term exposure to electromagnetic fields. 

https://maisonsaine.ca/sante-et-securite/hypersensibilite/percee-majeure-dans-lediagnostic-de-lelectrohypersensibilite.html

(5) Cleide S. Souza, Bruna S. Paulsen, Sylvie Devalle, Silvia Lima Costa, Helena L. Borges, Stevens K. RehenCommitment of human pluripotent stem cells to a neural lineage is induced by the pro-estrogenic flavonoid apigenin. Advances in Regenerative Biology, 2015; 2 (0) DOI: 10.3402/arb.v2.29244, Cleide S. Souza, Bruna S. Paulsen, Sylvie Devalle, Silvia Lima Costa, Helena L. Borges, Stevens K. Rehen

 MES RECETTES :

Tisane N°1 idéale au petit déjeuner. Pour une tasse d’eau filtrée ou de source

  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • 1/2 cuillère à café de cannelle en poudre (3 g)
  • 1/3 cuillère à café de curcuma (2 g)
  • 1 cuillère à café rase de miel biologique (6 g) bruyère ou châtaignier

Préparation :

  • Commencez comme d’habitude par faire chauffer l’eau à 90°C. Ajoutez y la cannelle en poudre et le curcuma.
  • Laissez infuser pendant 15 minutes. Une fois le temps écoulé, laissez reposer pendant 10 minutes supplémentaires.
  • Filtrez le contenu et conservez l’eau obtenue.
  • Servez dans votre tasse préférée et ajoutez la petite cuillerée de miel.

Tisane N°2 pour la concentration- Pour un demi-litre d’eau filtrée ou de source,

  • 2 cuil à café de ginkgo biloba,
  • 1 cuil à café de romarin,
  • 1 pincée de gingembre rapé, ½ cuil à café de curcuma
  • 1 cuil à café de miel biologique (7 g) bruyère ou châtaignier
  • Facultatif  le thym feuilles en remplacement du romarin, ½ cuil à café

Mettre le gingembre dans l’eau froide. Quand l’eau commence à frémir, la verser sur le mélange de plantes. Laisser infuser couvert 10 minutes à 15 minutes
Ginkgo biloba: favorise la circulation sanguine notamment au niveau cérébral, augmente la concentration et la vivacité d’esprit
Romarin: stimulant cérébral (concentration, mémoire), diminue les maux de tête

Tisane N°3 :Tisane simple de romarin, camomille ou thym : ces trois plantes contiennent de l’apigénine (5), qui consolide la mémoire et l’apprentissage, participe à une bonne fonction cérébrale, améliore la formation de neurones… et sont digestives.

 

Une carence en Magnésium de plus en plus fréquente!

Adolescent.es, femmes enceintes et allaitantes, sportif.ve.s, personnes âgées sont les plus concerné.es
(Source étude SU.VI.MAX)

Pourquoi et comment choisir le bon complément DE Magnésium ?

Le magnésium (Mg) est le complément phare avec les probiotiques et la vitamine D3. Pour de bonnes raisons c’est le plus populaire produit naturel.

Le Mg intervient dans plus de 300 réactions enzymatiques, un minéral indispensable à l’équilibre physiologique, énergétique et émotionnel ; il est bénéfique pour le stress, l’anxiété, l’humeur, les troubles de mémoire, « la fatigue, le système nerveux » (allégation santé approuvée EFSA), le sommeil, la douleur dont les maux de tête et les crampes, la contraction musculaire et rythme cardiaque, le système immunitaire, les mains et pieds froids, le vieillissement (5).

D’une façon basique l’apport est de 300 mg par prise journalière. Les apports varient d’un individu à l’autre influencés par le mode de vie. Certaines personnes ont besoin de plus, selon la fréquence de l’activité physique, le niveau de stress, l’alimentation très riche en aliments acidifiants, viandes et aliments transformés, aussi l'alcool ou caféine ou l’apport de médicaments font diminuer le magnésium (ex : diurétiques, traitements hormonaux, neuroleptiques, antibiothérapie), tout aussi qu'une santé intestinale défaillante.

Les meilleurs sources de Mg sont : légumes à feuilles, légumes verts, noix et fruits à coques (oléagineux), graines, aliments riches en fibres, chocolat noir (70% min), dattes. Souvent les personnes trouvent que c’est difficile de manger des quantités journalières suffisantes.

A noter que la culture intensive rend les sols pauvres en minéraux dont le magnésium.

Comment choisir un magnésium réellement assimilable ?

On trouve des compléments de Mg sous diverses formes. Le facteur le plus important à prendre en compte est le taux d’absorption ou assimilation. Un complément doit être biodisponible, passer dans la circulation sanguine et atteindre l’intérieur des cellules pour avoir un bénéfice immédiat. Sous forme de poudre, il doit se diluer rapidement, ce qui pourrait indiquer qu’il sera assimilé ainsi que sous forme liquide. Mais ce n’est pas tout, il faut connaître sa forme chimique (1, 2, 3, 4). D’après les études publiées, les plus absorbables des formes orales sont les sels organiques de Mg, les complexes et chelates* de Mg versus les sels inorganiques (oxyde, carbonate, chlorure) hydroxydes : citrate de Mg, malate, lactate, gluconate, glycinate/ bisglycinate, pidolate, glycérophosphate de Mg. Ces formes sont plus chères que l’oxyde de Mg. L’oxyde de Mg est le moins absorbé de toutes ces formes (1, 2, 3, 4, 5). Le Mg marin avec des teneurs variables en oxyde/hydroxyde/chlorure/sulfate de Mg, il est conseillé de limiter à 50 mg par prise car au-delà on risque un effet laxatif et d'accélérer le transit intestinal. Si un sel est laxatif, le Mg se retrouve dans les selles sans avoir eu le temps d’être assimilé. Le Mg glycinate, bisglycinate et citrate sont les meilleures formes surtout si associées à des vitamines B et de la taurine (des co-facteurs).

Ecouter son corps est le meilleur moyen de savoir si votre taux de Mg est bon, c’est de faire attention à son ressenti. Vous sentez vous mieux la nuit ? Etes-vous moins tendu.e ou irritable ? votre douleur s’est-elle estompée ? Si vous répondez oui à l’une de ces questions, c’est que votre prise de Mg est bonne.

La meilleure façon de prendre du Mg c’est à des doses physiologiques, des petites doses, pour avoir des bénéfices consistants. Vous n’êtes pas sur.e quel complément utiliser ? contactez-moi.

* chelates : la forme chelatée aux acides aminés (glycine) tend à reproduire la forme sous laquelle le Mg se présente dans les aliments naturels, facilitant ainsi son absorption et sa tolérance sur le plan intestinal (5).

Publications et liens:

1.         Coudray et al. Magnesium Research 2005;18(4):215-23

2.         Lindberg et al. J Amer Col of Nutrition 1990;9(1):48-55

3.         Firoz and Graber. Magnesium Research 2001;14(4):257-262

4.         Naturacalm (Canada) : Magnesium white paper

5.         Bénéfices du Magnésium, Tableau des teneurs et la biodisponibilité :

https://www.lanutrition.fr/bien-dans-sa-sante/les-complements-alimentaires/les-principaux-complements-alimentaires/les-complements-correcteurs-de-l-alimentation/le-magnesium/quel-magnesium-choisir